Un peu d'histoire...

20 ans d'actions pour la défense des professionnels du Canoë Kayak et disciplines associées

Fin des années 80

Des moniteurs Ardéchois se regroupent pour créer le SNPEV. Patrick SAPIN est élu président, tout est à faire et certains voudraient tout de suite des réponses à leurs problèmes. Il reste local et, petit à petit, il tombe dans l'oubli.

1991

Président : Laurent BESSE. Quelques brevetés d'état des Alpes du Sud et du Nord relancent le syndicat. Le nom évolue en SNBEEV.

1991 à 1995

Mise en place du service assurance et amorce d'une communication avec l'Etat et la FFCK. Cependant, sans moyens, la représentativité reste très difficile et discrète.

1995

Président : Philippe RYDIN. La pratique du canyon se structure et le syndicat participe aux travaux avec les guides, les futurs BE spéléo, les BE escalade et les BE AMM.
Tout est réglé, puis coup de théâtre de dernière minute où nous sommes évincés du dispositif. Un combat inégal s'engage, nous sommes confrontés au lobby de la montagne. Cette situation laisse des traces ; Il y a de la trahison dans l'air...
Seuls les BEES CKDA, justifiant d'une expérience antérieure auront une AQA canyon. Pour les autres, la porte du canyon se ferme dès 1996. Par sa compétence eau vive, le syndicat affirme la pratique de la randonnée aquatique dans les prérogatives des diplômés et revendique toujours l'accès au canyon. Le nom devient SNBE CKDA.

2000

Création des BPJEPS et classification des classes 4, 5 et 6 en milieu spécifique. Ce diplôme est appelé à remplacer le BE, nous serions plutôt favorable au toilettage du BE mais sous l'insistance de la FFCK, le syndicat s'associe malgré tout à la construction de ce nouveau diplôme. La concertation avec l'Etat s'améliore mais les dossiers "rament". Les points de désaccords avec la FFCK ne facilitent pas les contacts ou les négociations avec le MJS.
L'inspecteur coordinateur est courtois et ouvert mais aucune de nos rencontres ne débouchent, rien ne remonte au MJS. Que d'énergie perdue !

2003

Jeff BLERVAQUE devient président. Le syndicat se développe, le nombre d'adhérents augmente, le service assurance fonctionne bien, les AG sont un vrai lieu de débat entre professionnels, le syndicat est systématiquement invité aux jurys d'examens, il participe aux côtés de la FFCK à la rénovation des diplômes (BP, DE, DES).
Mais dès que le syndicat propose, le dialogue devient difficile. Nous acceptons la nouvelle architecture des diplômes qui fait la part belle au métier d'entraîneur (proposition FFCK avec l'appui de l'inspecteur coordinateur et de la DEF) et nous proposons des certificats de spécialisation (CS) répondant à l'encadrement du loisir sportif. Les DE et DES proposées par la FFCK sont validées, le CS loisirs sportifs en eau-vive et CS loisirs sportifs en mer sont rejetés par le Ministère, ils ne sont même pas soumis au vote de la CPC.
Un syndicat oui, mais à condition de ne pas contester le binôme FFCK et MJS ! Le syndicat professionnalise son service adhésion.

2008

Thomas PASCAL est élu président. Pour l'avenir, le projet est d'élargir les services et leur professionnalisation. Assurer la continuité du projet de développement tout en l'enrichissant. Cela permettra d'augmenter le nombre de nos adhérents, d'améliorer notre représentativité et ainsi pouvoir mieux faire valoir notre profession, nos métiers.


© Tous droits réservés à SNGP CKDA | Accès privé